Spanish
Français

Saint Göran : un hôpital compétitif dans un système universel

Les auteurs de l'étude présentent la gestion hospitalière comme un paradigme de bonne performance.

Récemment, le Ministre de la Santé de la région de Québec, Gaétan Barrette, a lancé un ultimatum aux hôpitaux de la région pour réduire le temps d'attente aux urgences, au moins en dessous de 24 heures. En analysant la longue durée du séjour à la salle d’urgences, un problème généralisé dans les hôpitaux de la région de Québec, les auteurs de l'étude de Saint Göran: a competitive hospital in a universal System nous présentent la gestion de l'hôpital Saint Göran comme un paradigme de bonne performance

L'hôpital Saint Göran est situé à Stockholm, la capitale de la Suède, avec un financement public et un accès universel. Mais avec la particularité d'être sous la direction d'une entreprise multinationale privée, Capio. Cet hôpital combine d'excellents résultats de performance clinique (dans ce cas, en se concentrant sur les temps dans la salle d'urgence), avec une grande satisfaction des patients et des travailleurs, une réduction des coûts pour l'administration publique et une augmentation constante du nombre de patients.

Pour illustrer cette performance avec quelques données, le tableau suivant montre le temps d'attente des différents hôpitaux de la région de Québec et le même indicateur dans le Saint Göran suédois.



Quel est le secret?

 Selon les auteurs, ces résultats sont obtenus grâce à l'application des principes économiques de base :

  • Décentraliser : au lieu de concentrer les décisions sur une autorité centrale et apparemment omnisciente, les responsabilités de gestion et de prise de décision opérationnelle de l’hôpital sont déléguées aux professionnels en contact direct avec les patients. Grâce à cela, de petites initiatives ont eu un impact important sur leur performance. Voici quelques exemples :

o   Ce sont des équipes multidisciplinaires (composées de médecins et d’infirmières) qui sont responsables des admissions et de la répartition des patients aux urgences, ils rationalisent le processus.

o   La radiologie d'urgence est intégrée au service des urgences, plutôt qu’au département de radiologie.

Surveiller l'activité et sa réussite en fonction de nombreux indicateurs comparables.

Introduire la compétitivité dans le système : grâce à cet aspect, les hôpitaux de différentes régions peuvent se comparer et analyser les bonnes pratiques et les améliorations potentielles.

Avoir confiance en l'initiative des entrepreneurs privés : bien qu'ils soient motivés par leurs propres avantages, ils ne limitent pas les soins donnés aux patients. Au contraire, ils s'efforcent de mieux les traiter et de manière plus efficace.

Nous pouvons donc conclure que l'application de certains principes économiques (traditionnellement plus typiques des entreprises privées que des institutions publiques) dans la gestion et l'organisation d'un hôpital est un bon axe pour améliorer leur performance. Plus précisément, responsabiliser ceux qui sont les plus impactés par la problématique et, sur la base d'indicateurs quantitatifs, surveiller et comparer toutes les activités possibles.

Accès au document original :

Déry, P.  and Guénette, J. Saint Göran: a competitive hospital in a universal System. 2017. Montreal Economic Institute. Disponible sur : https://www.iedm.org/sites/default/files/web/pub_files/note0617_en.pdf

Photo : Wikipedia

About the author

< Read more

 

Commentaires (0)

Aucun commentaire trouvé !

Écrire un commentaire

J'accepte la politique de confidentialité d'e 'Antares HealthLines et je donne mon consentement pour la cession de mes données afin de recevoir plus information

 

Copyright © 2016 Antares Consulting.