Spanish
Français

Réduction de la variabilité des protocoles de soins

Avec toutes les précautions que cela suppose, un des faits saillants qui illustrent la variabilité de la consommation des ressources pour le même protocole de soins est la durée moyenne de séjour par DRG. Pour les données concernant la DMS 2010 en Espagne, si l´on considère la durée moyenne de séjour par DRG dans l´ensemble des régions espagnoles pour les 10 DRG représentant le coût total le plus important, on constate que le pourcentage de l´amélioration de la durée moyenne de séjour à la moindre espagnol séjour moyen constaté:

Tableau: Liste des DRG avec plus coût total et la variabilité de la durée moyenne de séjour par la Communauté Autonome



Source: Ministère de la santé, la politique sociale et l´égalité. Institut canadien d´information sur la santé. Record Max - MDS 2010


Ces données montrent que si en réduisant la variabilité des protocoles de soins, toutes les communautés se rapprochaient de la durée moyenne de séjour inférieure observée, l´amélioration des coûts serait considérable.

Comment réduire cette variabilité ? Comment homogénéiser les pratiques de soins ?

Dans les soins sanitaires, un ensemble de méthodes qui combinent aide à la gestion des processus et Evidence Based Medicine a pris un poids important sur le plan organisationnel.

Bien que la gamme de dénominations soit assez variée, nous pouvons identifier trois niveaux de ces approches:

  • A un premier temps niveau se situent les protocoles de soins. Ce sont des documents qui indiquent le séquencement des étapes (ensemble de procédures diagnostiques et thérapeutiques) relatifs à la prise en charge d´un problème de santé. Ils sont établis entre les parties prenantes et revêtent un caractère normatif. Ils compilent un ensemble de connaissances médicales génériques, sans qu´il soit nécessairement appliqué à une organisation spécifique.
  • A un second niveau se situent les bonnes pratiques cliniques. Une bonne pratique consiste en un document destiné à guider les décisions concernant le diagnostic, la gestion et le traitement des patients. Son utilisation a été mise en place depuis de nombreuses années par l´application de protocoles génériques appliqués au contexte spécifique d´une organisation.
  • A un troisième niveau se situent les itinéraires cliniques (également appelés chemins cliniques, des protocoles cliniques, des lignes directrices de pratique clinique ...). Ce sont des outils de gestion de la qualité visant à normaliser les processus de soins. Les itinéraires cliniques fournissent des indications séquentielles optimales pour la réalisation d´un diagnostic ou d´une procédure particulière regroupant différentes activités réalisées par l´ensemble des professionnels impliqués dans les soins du patient tout au long de son séjour à l´hôpital. Sa pertinence a été démontrée pour diminuer la variabilité des pratiques cliniques. Quand ils sont élaborés entre les différents niveaux de soins, ils facilitent la gestion des patients entre les secteurs de soins concernés (par exemple, d´une admission à l´hôpital au suivi dans les soins de ville).


La méthodologie utilisée pour l´élaboration de ces outils cliniques a été appliquée  de façon approfondie, grâce à l´existence d´outils d´évaluation de la qualité comme la méthodologie AGREE (Appraisal of Guidelines for Research and Evaluation).

En 2005, environ 10% des patients de pays comme l´Allemagne et la Suisse est entré dans un itinéraire clinique, tandis qu´ils étaient entre 20 et 40% en 2010 dans les mêmes pays.


Mise en œuvre des itinéraires cliniques dans plusieurs pays - 2005 et 2010



Source: Vanhaecht K, Bollmann M, Bower K, Gallagher C, Gardini A, Panella M. Results of the European Pathway Association´s international survey: Is there a problem or an opportunity for clinical pathways? www.E-P-A.org


Quelles sont les raisons qu´expriment les professionnels pour l´implantation de guides de pratiques cliniques ? Principalement :

  • La réduction de la variabilité clinique
  • L´amélioration de l´efficacité de la pratique
  • La réduction de la duplication et tests inutiles
  • La maîtrise des coûts


En résumé, les principaux avantages de chemins cliniques sur d´autres outils de gestion des soins sont les suivants:

  • Ils constituent une forme de gestion des processus typiquement clinique intégrant la connaissance scientifique à la prise en charge sanitaire (gestion clinique). Ils permettent de gérer les processus avec une plus grande homogénéité et donc de façon plus efficiente.
  • Ils normalisent les processus.
  • Ils facilitent le travail d´équipe afin de définir les responsabilités de chaque professionnel dans le processus (qui fait quoi, quand ...)
  • Ils favorisent la diminution de la variabilité clinique des soins hospitaliers sur base de preuves scientifiques.
  • Ils facilitent le travail et la diffusion des bonnes pratiques fondées sur des données probantes.

 

 

About the author

< Read more

 

Commentaires (0)

Aucun commentaire trouvé !

Écrire un commentaire

J'accepte la politique de confidentialité d'e 'Antares HealthLines et je donne mon consentement pour la cession de mes données afin de recevoir plus information

 

Copyright © 2016 Antares Consulting.