Spanish
Français

L'évaluation de l'impact socio-économique d'un point de vue sanitaire

Les organisations connaissent-elles pour autant l´impact socio-économique de chaque euro dépensé pour la santé ? Disposent-elles d´outils qui permettent de démontrer de façon tangible le bénéfice social du financement de la recherche, des instituts ou même de l´hôpital ?

Le contexte économique nous oblige à développer une culture de promotion de l´efficience organisationnelle (la belle époque est révolue) et de l´évaluation, et de mesure de l´impact social. Nous devons abandonner le concept de subventions pour nous tourner vers l´investissement social.

Jusqu´à présent, l´évaluation a davantage consisté à mesurer les biens de production et les produits générés (nombre de patients soignés, nombre de professionnels nécessaires, nombre d´admissions et de sorties, nombre de brevets…) qu´à mesurer les résultats et les impacts observés. L´évaluation de l´impact social est un pas de plus vers la connaissance des effets d´un projet ou d´un programme en lien avec les objectifs proposés et les ressources mobilisées.

International Association for Impact Assessment définit l´évaluation de l´impact social comme « le processus d´analyse, de suivi et de gestion des conséquences sociales prévues et imprévues, tant positives que négatives, des interventions planifiées et des processus de changement social que prétendent ces interventions. »

Leur objectif est de créer un environnement plus soutenable et équitable biophysiquement et humainement.

Les raisons de l´évaluation sont nombreuses et varient selon le point de vue de l´agent, (notamment s´il est à l´origine ou le destinataire du  financement) :

  • La voie que nous empruntons nous permet-elle d´accomplir notre mission, d´atteindre les objectifs fixés ?
  • Pouvons-nous être plus efficients dans la planification, la gestion et l´exécution des projets ?
  • C´est un outil de communication très puissant tant en interne qu´en externe
  • Il génère de la connaissance sectorielle.
  • Il développe la transparence et permet de rendre des comptes.


En ces temps de restrictions budgétaires, il est important de répartir les ressources et moyens disponibles de façon à accroître le bénéfice de l´impact social.

Dans ce contexte de recherche d´efficience, d´efficacité et d´impact, la planification et les outils de contrôle et de mesure des résultats et de l´impact social sont nécessaires. De nouvelles méthodes sont recherchées afin de mieux démontrer l´impact social, économique et environnemental des programmes.

Le SROI est une des méthodes d´évaluation de l´impact social les plus répandues à l´international. Il permet de mesurer la valeur sociale, environnementale et économique d´une initiative et compare la valeur (mesurée en euros) que génère une initiative à l´investissement nécessaire pour atteindre cet impact. Il est utilisé :

  1. Pour évaluer l´impact de projets déjà réalisés (SROI rétrospectif)
  2. Pour prédire la valeur sociale des activités générées (SROI prospectif)


C´est un outil utilisé par les financiers, ceux qui prennent le pari d´investir dans la création de valeur sociale peuvent utiliser le SROI comme outil d´aide à la décision ou comme outil d´évaluation des résultats de mesure de leur progression dans le temps.

Il est également utilisé par les fondations, comme outil de gestion pour améliorer le bénéfice produit et communiquer aux financiers la valeur sociale qu´ils génèrent.

La méthodologie inclut 7 principes de base qui doivent être absolument respectés :

  • Faire participer les stakeholders à l´évaluation
  • Comprendre le changement social impliqué par le projet
  • Evaluer ce qui est réellement important
  • Inclure seulement l´essentiel
  • Ne pas revendiquer à l´excès (tout le changement social n´est pas généré seulement par le projet)
  • Etre transparent
  • Vérifier le résultat


Selon cette méthodologie, les impacts sont générés selon l´enchainement suivant :




Selon notre expérience dans l´utilisation de cette méthodologie, les points critiques pour garantir le bon usage et le respect des principes sont les suivants :

  • Bien définir le périmètre de ce qui est mesuré, comprendre et bien décrire les changements sociaux que génère chaque stakeholder dans le projet et sa durée.
  • Identifier les indicateurs qui nous permettent de nous approcher le plus possible de la quantification de l´impact social (financial proxies).
  • Epurer les changements qui ne peuvent être attribués à l´organisation : sur ce point, la méthodologie introduit un certain nombre de correcteurs.

A la fin du processus, le SROI s´obtient comme le coefficient entre la valeur actuelle nette (VAN) des impacts et la valeur actuelle nette de l´investissement. Par exemple, un coefficient égal à 2, indique que pour chaque euro dépensé le programme a généré  2 euros de valeur sociale, environnemental et économique (impact social).Il paraît donc intéressant en complément de réaliser une analyse de sensibilité de manière à identifier et à mieux contrôler les variables clés pour assurer à l´avenir impact social un plus important.Nous recommandons au minimum que la réalisation de quelques analyses (à défaut de la totalité des analyses) soit externalisée pour garantir la crédibilité des résultats et gérer de façon adéquate le processus dans l´organisation.Cette démarche représente sans aucun doute un changement culturel notable pour de nombreuses organisations, il est néanmoins démontré que celles qui sont le plus préparées pour mesurer et démontrer leur efficience sont aussi les plus à même d´augmenter leur capacité à capter des fonds, transmettre leurs valeurs et leur efficience et de mieux gérer leur organisation.


RéférencesA guide to social return on investment. The SROI Network. Enero 2012 [accès: 15 mai 2012]. Disponible à: goo.gl/AVXzkMeasuring

value: a guide to Social Return on Investment (SROI). 2008 [accès: 15 mai 2012]. Disponible à: goo.gl/2Kq5G

Olsen, S, Nicholls, J. A Framework for aproches to sroi analysis. 2005 [accès: 15 mai 2012]. Disponible à: goo.gl/PuVvK

Narrillos,

H. El SROI (social return on investment): Un método para medir el

impacto social de las inversiones. Análisis Financiero n° 113. 2010

(Págs. 34-43).

Rueda, Y. Social Return on Investment (SROI) para

la jornada “Las fundaciones que realizan acción social: de la donación a

la inversión social” organizada por Antares Consulting el 15 de mayo de

2012 [accès: 15 mai 2012]. Disponible à: goo.gl/xKcBK

About the author

< Read more

 

Commentaires (0)

Aucun commentaire trouvé !

Écrire un commentaire

J'accepte la politique de confidentialité d'e 'Antares HealthLines et je donne mon consentement pour la cession de mes données afin de recevoir plus information

 

Copyright © 2016 Antares Consulting.