Spanish
Français

Les soins à domicile en Europe : Structure actuelle et défis à relever

Les politiques et les normes sont déjà formalisées mais elles doivent désormais être mises en œuvre et implantées. Développer et étendre le secteur des soins à domicile en Europe ne sera pas tâche facile en ces temps de restrictions financières. Des solutions non conventionnelles s´avèrent d´autant plus nécessaires pour répondre aux besoins croissants de la population malgré les restrictions budgétaires.Au sein de l´Union Européenne, pour chaque personne âgée de 65 ans et plus, il y a quatre personnes en âge de travailler. Cependant, en 2050, il y en aura seulement deux. La demande de soins continus et de longue durée augmentera inévitablement ces dix prochaines années. Cet état de fait impliquera également une plus forte demande de prise en charge à domicile.Malgré l´importance croissante de cette tendance, peu d´information existe sur ce thème en Europe. Ce document tente donc de pallier ce manque par l´analyse des politiques et stratégies européennes actuelles sur le thème de la prise en charge à domicile.La description des soins à domicile en Europe comporte de nombreux topics: les rapports entre les services médico-sociaux et les systèmes de prestations de soins, les mécanismes de financement, les formes de rétribution des prestataires, l´impact de la régulation gouvernementale et le rôle complexe des prestataires de soins informels.L´étude EURHOMAP (Mapping Professional Home Care in Europe) financée par la Commission européenne, menée entre 2008 et 2010 par le Netherlands Institute for Health Services Research, en collaboration avec plusieurs institutions et chercheurs de divers pays, a permis d´évaluer les différents aspects et caractéristiques des soins à domicile de 31 pays dont les résultats sont présentés dans le rapport initial. Basé sur plusieurs études de cas, ce rapport décrit et compare les mécanismes des soins à domicile dans différents pays, ainsi que leur financement et les prestations qui y sont associées. Ce document nous aide à mieux cerner le débat relatif à la prise en charge à domicile des personnes âgées dans un contexte de vieillissement de la population. Ces informations descriptives et comparatives sont d´une grande utilité pour toutes les personnes évoluant dans le domaine des prestations de soins, de planification et de financement des soins à domicile. Cette étude présente les organismes formels existants, mais aborde aussi la réalité des soins à domicile, les défaillances du système et les besoins insatisfaits.La prise en charge à domicile a une signification et une approche qui diffèrent selon les pays. Dans certains pays les soins à domicile ne sont accessibles qu´aux personnes âgées n´ayant pas d´aidants ou de famille pouvant les assister, tandis que d´autres pays ont fait le choix de couvrir toute la population quelle qu´elle soit. En conséquence, il existe une grande disparité entre les systèmes tant au niveau du rôle des professionnels, des critères d´admission au service, des conditions financières, que des mécanismes de réglementation, etc. Cette étude traite plus particulièrement des systèmes réglementés, même s´il faut noter que certains dispositifs informels ont également été pris en considération.Le rapport débute par une brève introduction des soins à domicile dans leur contexte socio-économique et démographique puis propose une revue de la littérature existante. Il décrit ensuite les options prises par les différents pays européens en termes de politiques de soins à domicile, les responsabilités assumées par les gouvernements, la cohérence entre la vision adoptée et la réglementation et détaille les critères d´accessibilité et de qualité. L´autre apport intéressant de ce document réside dans la comparaison entre pays des processus de gestion et de coordination des soins à domicile entre les différents types de services, le niveau de concurrence des prestataires et l´explication du maintien de la qualité des services au niveau opérationnel.Une description structurée du secteur des soins à domicile de chacun des 31 pays étudiés est également disponible en ligne dans un autre volume.Le rôle que doivent avoir les gouvernements dans les soins à domicile n´est pas évident. D´un côté, certains pays doivent constamment anticiper l´avenir pour développer une vision des soins à domicile et prendre des mesures pour assurer l´accomplissement de cette vision à long terme. D´un autre côté, certains pays ont tendance à se retirer pour laisser plus de place aux initiatives privées. Cependant l´opinion publique estime que le gouvernement a un rôle évident à avoir dans le secteur des prestations de soins. 90% des Européens pensent que le placement en institution et à domicile doit être pris en charge par les pouvoirs publics (TNS Opinion & Social, 2007).Outre l´augmentation attendue de la demande et des contraintes croissantes du secteur, la disponibilité des travailleurs de soins à domicile constitue également un défi majeur. Les métiers du travail à domicile étant très intensif, la question est de savoir s´il y a suffisamment de personnel qualifié par rapport à la population âgée actuelle et à venir.Ce manque s´applique également aux prestataires informels, tels que les membres de la famille ou les bénévoles. Dans de nombreux pays, l´offre informelle devient de plus en plus rare en raison de la mobilité, de l´urbanisation et de la place croissante des femmes dans le marché du travail. Les gouvernements ont adopté des politiques de prise en charge à domicile différentes suivant leur contexte propre et les tendances observées, notamment au niveau des prestations financées par le gouvernement, des modèles de financement et des critères d´accessibilité de ces services. Les restrictions budgétaires des gouvernements et le rôle croissant du secteur privé, conduisent à la nécessité de trouver un nouvel équilibre entre la réglementation, l´efficacité et la flexibilité de la prise en charge à domicile. Ceci dit, certains principes ne peuvent pas faire l´objet de compromis. Les personnes fragiles et dépendantes ont besoin d´une prise en charge de la plus haute qualité et ce, indépendamment de la charge financière que cela représente. Il convient, de manière générale, d´informer au mieux la clientèle et de promouvoir leur implication dans leur propre prise en charge.Pour répondre à ces nombreux défis, les dirigeants politiques et les planificateurs de soins devront s´inspirer de guide de bonnes pratiques. Les descriptions relatives aux idées développées dans les autres pays contenues dans ce rapport en constituent une des pistes.


RéférenceGenet, N. Boerma, W. et al. Home Care across Europe. European

Observatory on Health Systems and Policies, World Health Organization.

2012 [accès: 16 mai 2013]. Disponible à: www.euro.who.int/...

About the author

< Read more

 

Commentaires (0)

Aucun commentaire trouvé !

Écrire un commentaire

J'accepte la politique de confidentialité d'e 'Antares HealthLines et je donne mon consentement pour la cession de mes données afin de recevoir plus information

 

Copyright © 2016 Antares Consulting.