Spanish
Français

La moitié des personnes atteintes de diabète n’en sont pas conscientes

Il est probable qu’un collègue ou quelqu’un de votre entourage soit atteint de diabète sans…

Il est probable qu’un collègue ou quelqu’un de votre entourage soit atteint de diabète sans le savoir. Ceci semble une affirmation audacieuse, pourtant elle n’est pas loin de la réalité. 175 millions de personnes sont concernées par cette maladie chronique sans le savoir! Cela représente un cas sur deux de diabète dans le monde. La Journée Mondiale du Diabète a été célébrée le 14 Novembre dernier, avec l’objectif de faire connaître et de prévenir cette maladie. Grâce à un travail de sensibilisation, il est possible d’éviter que le diabète devienne une véritable pandémie.

Depuis 2000, année où la Fédération Internationale du Diabète (FID) a publié le premier Atlas du Diabète, la prévalence de cette maladie n’a pas cessé d’augmenter. Aujurd’hui, 387 millions de personnes en sont atteintes, ce qui signifie 8,3% de la population mondiale adulte. 

Mais le fait le plus alarmant est que près de la moitié des personnes concernées ne le savent pas. Concrètement, 46,3% des personnes atteintes n’ont pas encore été diagnostiquées. Les régions présentant la plus forte prévalence, outre l’Amérique du Nord et les Caraibes, sont le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, ainsi que la région du Pacifique Occidental. C’est-à-dire, 77% des personnes atteintes de diabète vivent dans des pays à revenus moyens ou faibles. En ce qui concerne l’Europe, il faut noter que :

  • 33,1% des personnes concernées n’en sont pas informées (17,2 millions de personnes).
  • La dépense sanitaire moyenne en Europe pour traiter le diabète est de 2.775,98 dollars par personne.
  • En Espagne il y a 3,7 millions de citoyens atteints de diabète: la prévalence est de 10,58%.
  • En France il y a 3,2 millions des cas de diabète ; la prévalence est de 7,17%.

Malgré les traitements pharmacologiques, la technologie de pointe et les stratégies éducatives et préventives, les taux d’incidence et de prévalence du diabète n’ont pas cessé d’accroître, avec l’augmentation conséquente des coûts sociaux et économiques. En fait, on estime que :

  • En 2014, 4,9 millions de personnes sont decedées à cause du diabète.
  • Tous les sept secondes, une personne décède pour cause de cette maladie.
  • Le coût sanitaire global en 2014 était de 612.000 millions de dolars, soit 11% du coût sanitaire mondial.
  • Il est prévu que, en 2035, le nombre des cas augmente de 205 millions, atteignant le chiffre de 592 millions de malades.

Pour prévenir le diabète il est très important de sensibiliser la population par la promotion d’une alimentation saine et l’exercice quotidien. Mais d’autre part, lorsqu’un diagnostic existe, il serait souhaitable de prendre en considération les différents profils des patients et de construire des outils de stratification pour encourager des stratégies plus personnalisées, orientées aussi bien vers le patient que vers l’équipe de professionnels pour que, ensemble, ils puisent formuler des stratégies meilleures. Donc, il est impossible de laisser toute la responsabilité aux professionnels du secteur médical, il doit y avoir plus d’engagement de la part du patient, plus d’implication.

Le patient autonome, celui que prend soin de sa propre santé, est celui qui combat la maladie de façon plus efficace. Parce que le contrôle de la maladie commence par lui-même. En ce sens, la technologie numérique peut nous aider à mieux suivre l’évolution du diabète. Il existe des outils pour tous les besoins :

  • Systèmes de gestion et de suivi professionnel, comme My Star Connect.
  • Outils technologiques qui offrent des solutions pour la gestion des maladies chroniques, tel que Emminens Conecta Plus.
  • Outils pour contrôler et surveiller les niveaux de glucose dans le sang, comme SmartPix ou FreeStyle Optium Neo.
  • Applications conçues pour les patients dyalisés, comme par exemple, Dialisis24h.
  • Blogs et pages Web où des idées et des conseils y sont proposés pour faire face au diabète, comme Diabetes in Spain ou Six Until Me.

La tecnologie numérique se révèle être la meilleure façon pour que le patient autonome gère sa maladie. Surtout, en ce qui concerne le diabète. La célébration annuelle de la Journée Mondiale du Diabète (14 Novembre) est une bonne occasion pour nous d’être plus conscients de la maladie, et de cette façon contribuer à ralentir ou à diminuer sa progression.

Le diabète est beaucoup plus répandu de ce dont nous sommes conscients -nous pouvons être concernés sans en avoir conscience- et toute initiative visant à le combattre sera sans aucun doute, positive.

Source : International Diabetes Federation

About the author

< Read more

 

Commentaires (0)

Aucun commentaire trouvé !

Écrire un commentaire

J'accepte la politique de confidentialité d'e 'Antares HealthLines et je donne mon consentement pour la cession de mes données afin de recevoir plus information

 

Copyright © 2016 Antares Consulting.